Les demandes de brevets en augmentation dans les pays d’Europe centrale et orientale

Les demandes de brevets sont en augmentation dans les pays d’Europe centrale et orientale.

Photo: Pxhere

Les pays d’Europe centrale et orientale ont enregistré plus de demandes pour les brevets européens au cours des sept dernières années, alors que ce nombre est en baisse pour les pays traditionnellement innovants.

Selon la dernière étude menée par l’Office européen des brevets , le nombre de demandes de brevets a augmenté depuis 2010 dans les pays comme la Roumanie, la Bulgarie, la Grèce et la Pologne. Le nombre de demandes de brevets a baissé de 7% au cours de la même période en Allemagne qui était l’Etat membre de l’UE en tête en cette matière.

Malgré le récent regain de croissance en Europe, l’Allemagne, la France et Pays-Bas restent les acteurs les plus actifs en ce qui concerne l’innovation. Ces trois pays représentent un quart du nombre total de demandes de brevets effectuées en 2017.

La montée de la Chine

A l’échelle mondiale, les Etats-Unis occupent la position de leader avec le taux le plus élevé de demandes et de brevets accordés par l’Office européen des brevets (OEB). Les deuxième, troisième et quatrième places étant respectivement occupées par l’Allemagne, le Japon et la France.

Ces quatre pays représentent à eux seuls presque les deux tiers du nombre total des demandes de brevets et de brevets attribués par cette institution européenne. La Chine ne se classe quant à elle qu'au cinquième rang, mais la hausse de 17% qu’elle a enregistrée l’année dernière est plus importante que celle des pays du top 4.

L’empire du milieu a connu la progression la plus importante au cours des sept dernières années parmi les principaux pays innovants avec une hausse de 307%. Au cours de la même période, les Etats-Unis et la France n’ont respectivement connu qu’une augmentation de 7 et 10%, alors que le nombre de demandes de brevets a baissé en l’Allemagne et que celui du Japon est demeuré stable.

Cependant, le ratio par habitant dévoile une tout autre réalité où les pays européens font figure de bons élèves, alors que le Japon et les Etats-Unis ne pointent respectivement qu’aux 9ème et 12ème places.

mardi 15 mai 2018

Auteur/s:

Carmen Aguilar

Source/s:

VoxEurop

Traduction:

F. Schneider | VoxEurop

News data