Les Européens leur font-ils confiance ?

La majorité des lecteurs souhaitent une couverture objective de l’actualité politique par leurs médias d’information.

Il existe globalement un large consensus sur ce que les gens attendent du traitement des questions politiques par les médias d’information. Selon une étude récente du Pew Research Center, portant sur 38 pays dans le monde, les lecteurs estiment, dans leur très grande majorité, que les médias d’information devraient fournir un traitement objectif de ces sujets.

Ce sont les lecteurs européens qui désapprouvent le plus fortement les biais politiques dans le traitement de l’information (89 % des Espagnols et 88 % des Grecs les jugent inacceptables). Parmi les populations européennes les plus satisfaites de la qualité de la couverture informationnelle figurent en ordre décroissant (voir graphique) les Néerlandais, les Allemands et les Suédois ; les Britanniques et les Français arrivant respectivement en quatrième et cinquième positions.

Au sein de chaque pays, les affinités politiques tendent à constituer le marqueur le plus fort dans l’attitude face aux médias, davantage que l’éducation, l’âge ou le sexe.  

Dans la plupart des pays, les personnes qui soutiennent le parti politique au pouvoir se déclarent globalement plus satisfaites de la présentation des informations par leurs médias nationaux que ceux qui ne le soutiennent pas. En Suède, par exemple, le Parti social démocrate et le parti vert sont les deux partis formant la coalition de gouvernement. “Environ huit Suédois sur dix (82 %) qui se reconnaissent dans ces deux partis déclarent que leurs médias effectuent un bon travail de couverture objective des questions politiques. Alors que ce n’est le cas que pour seulement 58 % des Suédois qui ne se reconnaissent pas dans ces partis”, précise l’étude. 

“La satisfaction que les lecteurs expriment vis-à-vis des médias d’information est également étroitement correlée à la confiance qu’ils ont à vis-à-vis de leur gouvernement, ainsi qu’à l’idée qu’ils se font de la santé de l’économie de leur pays.”  

Une majorité de personnes dans les pays couverts par l’étude estiment que leurs médias d’information font un travail de qualité en ce concerne la couverture des faits les plus importants du jour, ainsi que dans le suivi des dirigeants et personnalités officielles. Parmi les deux seuls pays sur les 38 étudiés où la population estime majoritairement que leurs médias ne rapportent pas correctement les événements les plus importants figure la Grèce (57%).

Traductions disponibles
lundi 22 janvier 2018

Auteur/s:

Catherine André

Source/s:

VoxEurop
share

Tags

Médias

subcribe newsletter