Les villes méditerranéennes et des Balkans parées pour le wifi gratuit subventionné par l’UE

Le fonds de l’Union européenne pour les hotspots WiFi gratuits est plus populaire en Belgique, en Bulgarie, en Croatie, en Italie, et à Malte. La France est à la traine. Vérifiez si votre commune est préinscrite. 

Le fonds de l’Union européenne pour la connexion gratuite aux réseaux sans fil est plus répandue en Belgique, en Bulgarie, en Croatie, en Italie, à Malte, en Slovénie et en Roumanie.

Le programme de l’Union européenne baptisé WiFi4EU a déjà attiré l’attention d’environ 17 000 communes européennes qui se sont préinscrites pour obtenir un bon qui servira à payer les fournisseurs d’accès à Internet afin de mettre en place l’infrastructure wifi.

Cependant, seulement 2 500 municipalités pourront bénéficier de ce plan dans le cadre du budget 2018.

Le premier appel d’offre a été lancé le 15 mai et sera attribué sur la base du premier arrivé, premier servi, aux municipalités s’étant préinscrites et ayant déposé leur candidature via le site internet du fond. Les inscriptions ont été closes le même 15 mai à 13 h.

EUobserver et le European Data Journalism Network (EDJNet) ont joint leurs forces pour analyser l’origine des communes européennes préinscrites.

Lorsque l’on regarde les différentes régions d’Europe et les parts de municipalités qui se sont préinscrites, quelques pays européens sortent du lot.

Les pays du sud de l’Europe se détachent particulièrement avec des taux de préinscriptions élevés.

Pratiquement toutes les municipalités de Malte et 84 % des villes de Bulgarie se sont inscrites. La Croatie adriatique (Jadranska Hrvatska) a un taux de 70,9% d’inscriptions. Les parts de préinscriptions sont également élevées dans les Länder allemands de l’ouest et en Belgique.

En bas du classement, le programme n’a pas été très populaire dans une large partie de la République tchèque, du sud de la Grèce et du Royaume-Uni. A l’exception de ce dernier, le manque de connaissance du fonds pourrait en être l’explication, tout comme le fait de posséder une couverture WiFi publique satisfaisante.

Aucune des municipalités de l’Irlande du Nord ne s’est préinscrites et seulement très peu l’ont fait dans le reste du Royaume-Uni. Ces municipalités ne seront éligibles au programme après le Brexit que si des dispositions spécifiques sont mises en place.

Seulement les Highlands et les îles écossaises apparaissent dans les statistiques car 4,7% des municipalités de ces régions se sont préinscrites. Seulement 0,8 % des municipalités du Royaume-Uni dans son ensemble se sont préinscrites.

Lorsque l’on regarde la proportion des communes participantes dans les 28 Etats membres de l’Union européenne, Malte est en haut du tableau avec 97,1 % de municipalités préinscrites suivi par la Bulgarie (84 %), la Croatie (74%), la Slovénie (61%), la Belgique (55 %), l’Italie (49 %) et la Roumanie (46 %). Au Danemark, seulement 32 % des communes se sont préinscrites.

De façon similaire, des proportions modestes sont observées en France (6 %) et en République tchèque (6 %).

Vue sous un autre angle, la carte ci-dessus nous montre que, sur les 27 Etats restant dans l’Union européenne, les trois plus gros comptent, à eux seuls, plus de la moitié des préinscriptions de municipalités de l’UE : l’Italie (22,2 %), l'Espagne (14,5 %) et l’Allemagne (14,4 %).

Ce phénomène s’explique par leur taille importante et par le nombre de communes. En raison du principe premier arrivé, premier servi, il se pourrait qu’à peine une poignée d’Etats membres rafle une grande partie des subventions disponibles s’ils sont rapides. Cependant, lors du premier appel d’offre chaque pays de l’UE recevra au moins 15 bons.

Si vous voulez savoir si votre municipalité est préinscrite vous pouvez utiliser ce lien  (le chargement peut prendre du temps).

Les données présentées dans cet article ont été mises à jour le 17 mai, sur la base des données rendues publiques par la Commission européenne à la clôture des préinscriptions.

mardi 15 mai 2018

Source/s:

VoxEurop
EUobserver
share

Tags

Internet

subcribe newsletter