Les Européens inégaux face à l'espérance de vie après la retraite

En observant le rapport entre l’espérance de vie dans les pays européens et l’âge de la retraite, on constate plusieurs différences importantes : les femmes autrichiennes et les hommes maltais profitent de la plus longue retraite, alors qu’en Bulgarie cette période est plus courte d’environ 10 ans tant pour les femmes que pour les hommes.

La population européenne vieillit du fait d’un taux de natalité en baisse et d’une espérance de vie en hausse. En conséquence, la part des retraités dans la population augmente, tandis que celle de la population active diminue. En 2017, le taux de dépendance des personnes âgées en Europe s’élevait à 30%, ce qui signifie qu’il y avait un peu plus de 3 personnes en âge de travailler pour chaque personne de 65 ans et plus.

Ces dernières années, l’âge de la retraite a été repoussé dans la plupart des pays européens et cette tendance va se poursuivre. Plusieurs pays, dont les Pays-Bas, la Grèce et le Royaume-Uni, ont établi un lien entre l’âge de la retraite et l’espérance de vie.

Mais, si l’âge de la retraite est relevé, pendant combien de temps les citoyens pourront-ils profiter de la retraite en Europe ?

L’âge de la retraite varie selon les pays de l’UE, allant de 60 ans (Autriche et Pologne) à 67 ans (Grèce) pour les femmes et de 62 ans (Malte) à 67 ans (Grèce) pour les hommes.

Comme le montrent les graphiques, les différences au niveau de l’espérance de vie après la retraite entre les pays européens sont assez importantes, allant de 12,6 ans pour la Bulgarie à presque 22 ans à Malte pour les hommes ,et de 16,5 ans en Bulgarie à presque 26 ans en Autriche pour les femmes. L’espérance de vie des femmes est supérieure à celle des hommes, ce qui leur permet de bénéficier plus longtemps de leur retraite. En outre, dans certains pays, l’âge de la retraite pour les femmes est inférieur à celui des hommes (Autriche, Croatie et Lituanie, par exemple). Néanmoins, ces différences entre les sexes en ce qui concerne l’âge de départ à la retraite devraient progressivement disparaître dans les années à venir.

Comme l’espérance de vie augmente, les individus devraient rester productifs plus longtemps, mais se pose la question de savoir s’ils seront en assez bonne santé pour travailler les dernières années (surtout pour les métiers exigeants au niveau physique) et profiter de leur retraite. De plus, les personnes âgées seront-elles capables de s’adapter aux nouvelles technologies jusqu’à la fin de leur carrière ?

vendredi 09 novembre 2018

Auteur/s:

Roxana Torre

Source/s:

VoxEurop

Traduction:

Frédéric Schneider| VoxEurop
share subcribe newsletter