L'UE s'engage à réduire de 37,5 % les émissions de voitures d'ici 2030

Les Etats membres et le Parlement européen ont conclu en décembre un accord prévoyant une baisse de 37,5 % des rejets de CO2 des voitures neuves à l'horizon 2030. Une baisse de 31 % pour les camionnettes est également prévue.

Photo: PixarBay

Les négociations auront duré plusieurs semaines, mais les États membres de l'UE et le Parlement européen ont finalement réussi à se mettre d'accord : d'ici 2030, les émissions de CO2 des voitures neuves devront avoir baissé de 37,5 %, par rapport aux émissions de 2021.

La Commission européenne avait proposé une réduction de 30 %, tandis que le Parlement réclamait une baisse de 40 % des rejets de CO2 et que les États membres préconisaient quant à eux, malgré la réticence de l'Allemagne et de certains pays de l'Europe de l'Est, une réduction de 35 % des émissions à l'horizon 2030.

L'accord prévoit également une baisse de 31 % pour les utilitaires. Un objectif intermédiaire de -15 % a été fixé pour 2025, pour les deux types de véhicules.

Les constructeurs automobiles inquiets pour l'emploi

L'Association européenne des constructeurs automobiles a critiqué des objectifs « irréalistes » fait part de ses inquiétudes face aux conséquences de ces mesures sur l'emploi dans le secteur. « L'industrie déplore que cet objectif pour 2030 réponde purement à des motivations politiques, sans prendre en compte les réalités technologiques et socio-économiques », explique-t-elle dans un communiqué . L'association y demande notamment aux Etats membres de s'assurer que les conditions requises pour cette forte baisse sont rassemblées, notamment « les investissements d'infrastructures nécessaires ».

De son côté, l'ONG Transport & Environment a salué ces progrès tout en regrettant que « cela n ['aille] pas assez vite pour atteindre nos objectifs climatiques », a déclaré Greg Archer, directeur du département « véhicules propres » de l'ONG.