Dans les pays de l’OCDE, un quart du salaire est prélevé par le fisc

Un nouveau rapport montre les disparités entre les 40,5 % en Belgique et les 7 % payés au Chili. L’analyse présente également des informations détaillées selon le modèle de famille.

Photo: Ryan/Flickr

Selon le rapport annuel "Taxing Wages 2018" (Les impôts sur les salaires 2018), publié récemment par l’OCDE, les travailleurs des pays de l'organisation paient en moyenne un quart de leurs salaires en impôts.

Mais la charge fiscale varie d’un pays à l’autre, avec en première position la Belgique où les impôts représentent deux cinquièmes des salaires (40,5 %). L’Allemagne arrive deuxième (39,9 %) et le Danemark troisième (35,8 %). Les pays non membres de l’Union européenne paient les impôts les plus faibles. Le Chili est dernier avec 7 %, suivi par le Mexique (11,2 %) et la Corée (14,5 %).

Le rapport, qui englobe les impôts sur le salaire et les cotisations sociales, révèle également l’évolution des taux d’imposition dans différents pays. Depuis 2010, le Portugal et le Mexique ont connu la plus forte hausse d’impôts – plus de 5 points, alors que la Belgique a réduit ses impôts de 2,2 points.

Ce taux moyen est calculé pour une personne seule et sans enfant, mais le rapport inclut huit modèles de familles, quatre avec enfants et quatre sans enfant.

vendredi 18 mai 2018

Auteur/s:

Carmen Aguilar

Source/s:

VoxEurop

Traduction:

F. Schneider | VoxEurop

News data