Libertés civiles et "mauvaises pommes" : qui remet en cause les valeurs européennes au sein du Parlement européen ?

Un tracker basé sur les données du sondage du projet de sondage jette un éclairage nouveau sur l'affrontement entre les forces pro-UE et les forces antilibérales au sein du PE.

L'Union des libertés civiles pour l'Europe (Libertés), une ONG basée à Berlin qui promeut les libertés civiles à travers l'Union européenne, a créé un tracker qui montre la part des députés européens actuels qui est "anti-valeurs", c'est-à-dire qui a des opinions politiques contraires aux dispositions de l'article 2 du Traité de l'Union européenne. Plus important encore, le tracker donne un aperçu de la configuration possible du Parlement européen après les prochaines élections européennes. Les données sous-jacentes au tracker sont celles du site web du "sondage des sondages ". Liberties prévoit de mettre à jour le tracker sur une base continue au fur et à mesure que les sondages évoluent dans le temps.

Pourquoi nous l'aimons

Le tracker se penche sur la question souvent très généralisée de la "politique antilibérale" et montre clairement comment les positions "anti-valeurs" sont partagées par les eurodéputés à travers le spectre politique. Par exemple, il pourrait être un peu surprenant que, parmi les forces politiques dominantes du PE, le groupe qui compte le plus grand nombre de députés "anti-valeurs" soit l'Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates (S&D). En outre, l'analyse détaillée montre comment le jeu des alliances politiques pourrait se dérouler au sein du prochain Parlement européen, donnant un peu de substance au récit médiatique dominant qui dépeint les prochaines élections européennes comme le choc ultime entre les forces pro-européennes et les forces antilibérales. L'étude présente un ensemble cohérent d'infographies illustrant l'hémicycle du Parlement européen.

Traductions disponibles
mardi 05 mars 2019

Source/s:

VoxEurop
share subcribe newsletter