À propos des systèmes électoraux

A la lumière d'une nouvelle impasse pour l'Espagne, un article paru dans El País souligne le rôle que jouent les systèmes électoraux dans l'élaboration des résultats électoraux. 

De quoi s'agit-il ?

Cette semaine, un article publié dans El País jette un éclairage particulier sur le résultat électoral de dimanche dernier. Jesús Sérvulo González a montré comment les différents partis espagnols ont dû gagner un nombre étonnamment différent de voix moyennes par député pour être représentés au Parlement. Par exemple, un parti presque inconnu tel que ¡Teruel Existe! est entré au Parlement avec un seul député soutenu par seulement 19 696 voix. Pendant ce temps, le parti de gauche, Más País (3 sièges) a dû collecter 192 352 voix - soit près de dix fois le nombre de ¡Teruel Existe! - pour accorder un pass à chacun de ses députés. 

Pourquoi nous l'aimons

Avec une analyse publiée par The Guardian , l'article montre que le système électoral influence comment le nombre et la répartition des voix se traduisent en sièges parlementaires réels. En fin de compte, ce sont ces derniers qui font la différence lorsqu'il s'agit de créer un gouvernement. Dans El País, un diagramme à barres et un diagramme du Parlement aident l'auteur à étayer ses explications par des infographies faciles à comprendre. 

Traductions disponibles
mardi 12 novembre 2019

Source/s:

VoxEurop
share subcribe newsletter