30 ans plus tard, le fossé entre l'Allemagne de l'Est et l'Allemagne de l'Ouest est toujours d'actualité

Le 9 novembre, l'Allemagne célébrera le 30e anniversaire de la chute du mur de Berlin. Le Pew Research Centre a récemment publié une analyse portant sur la division Est-Ouest trois décennies après le début du processus de réunification. 

De quoi s'agit-il dans ce travail ?

Pew a mené une enquête auprès des citoyens d’Allemagne de l'Est et de l'Ouest pour comprendre l'état de l'art de la fracture socio-économique historique entre les deux anciennes entités étatiques distinctes pendant la guerre froide. Les résultats de l'enquête ont mis en lumière des sujets tels que : les opinions relatives à l'ordre démocratique allemand, les visions sur l'avenir et l'UE, la sympathie pour les partis d'extrême droite, les minorités et l'importance des convictions religieuses.

Pourquoi nous l'aimons

L'étude montre qu’il existe encore aujourd’hui des différences pertinentes entre les deux parties du pays. Pour ce faire, les chercheurs prennent en compte diverses variables, allant des attitudes à l'égard du système et des partis politiques à des questions plus sociétales et personnelles. En conséquence, Pew est en mesure de dresser un tableau complet de l'état de la fracture. La publication de l'enquête arrive à point nommé, car elle peut servir aux débats publics sur le sujet en se fondant sur des preuves factuelles. Dans l'ensemble, les résultats montrent qu'en moyenne, les citoyens est-allemands sont moins optimistes quant à l'avenir et ont moins confiance dans l'UE. En outre, les premiers sont plus enclins à soutenir les partis d'extrême droite et à avoir des attitudes négatives à l'égard des groupes minoritaires. Pour les citoyens de l'Allemagne de l'Ouest, la religion joue un rôle plus important que pour ceux de l’Allemagne de l’Est. 

Traductions disponibles
mardi 22 octobre 2019

Source/s:

VoxEurop
share subcribe newsletter