Global Forum on Transparency and Exchange of Information for Tax Purposes (OECD)

L’OCDE vient de rendre publique son évaluation de la volonté des pays de remettre en cause les pratiques fiscales internationales douteuses.

Après les « Panama Papers », le pays reste mal noté, ses efforts obtenant un avis « partiellement conforme » aux standards mondiaux de transparence, l’une des notes les plus basses.

Plus largement ce site est la source de référence pour documenter les pratiques fiscales douteuses de certains Etats, et surtout sur leur bonne volonté (ou pas) à y remedier.

Traductions disponibles
mardi 31 décembre 2019
share subcribe newsletter