Les Espagnols sont plus optimistes que les Français dans leur perception de l'UE

Le fait que les Espagnols appartiennent à l'UE est positif pour 62 pour cent de la population (contre 15 pour cent qui le considèrent négatif), alors qu'il est positif pour seulement 40 pour cent pour les Français.

Selon la dernière enquête publiée par le think tank Real Instituto Elcano et Diálogo , une association d'amitié franco-espagnole, le fait que les Espagnols appartiennent à l'UE est positif pour 62 pour cent de la population (contre 15 pour cent qui le considèrent négatif), alors qu'il est positif pour seulement 40 pour cent pour les Français. 28 % d'entre eux estiment que l'adhésion de la France à l'UE est quelque peu négative.

L'étude analyse différentes variables comme une comparaison entre les deux pays, telles que l'identification avec l'Europe ; l'évaluation de l'impact de l'UE sur son pays ; la confiance dans les institutions nationales et européennes ; l'attitude envers l'euro ; la perception des problèmes de l'UE ; les défis et les objectifs ; la perception des pays plus influents et des alliés privilégiés ; les principales réalisations de l'UE et les inconvénients de son appartenance ; l'attitude envers l'européanisation de certaines politiques ; l'attitude envers l'augmentation des dépenses de défense en Europe, ou la perception des relations mutuelles et de la coopération entre la France et l'Espagne.