Le déséquilibre entre les sexes dans les médias est encore trop élevé

Les signatures principales et les photos dans les journaux mettent en vedette une proportion beaucoup plus élevée d'hommes par rapport aux femmes, selon une étude réalisée dans plusieurs pays menée par le European Journalism Observatory (Observatoire européen du journalisme).

Kremlin Press Office

En quoi consiste ce travail

L'Observatoire européen du journalisme (EJO) a analysé l'ampleur des disparités entre les sexes dans les médias dans 11 pays européens. Les chercheurs ont sélectionné quatre organes d'information par pays et ont examiné l'équilibre entre les sexes sur une période de quatre semaines. Pour cela ils ont examiné les titres ainsi que le sexe des personnes figurant sur les photos, en calculant les pourcentages respectifs d'hommes et de femmes.

L'étude a montré que les disparités entre les sexes sont élevées dans tous les pays, même s'il existe des spécificités nationales et des différences entre les médias traditionnels et les médias numériques. En termes de signatures, les déséquilibres sont les plus importants en Allemagne et en Italie (le Portugal est le seul pays où les femmes sont plus nombreuses que les hommes).

Pourquoi nous l'aimons

L'égalité des sexes est une question qui nous tient à cœur et sur laquelle nous avons écrit à maintes reprises . Pourtant, nous devons y prêter plus d'attention nous-mêmes : pour tous les articles qu'EDJNet a produits jusqu'à présent, 65,9% des articles étaient écrits des hommes et 28,3% par des femmes.