La plus complète analyse de l'écart des salaires au Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, près de 90 % des femmes travaillent encore pour des entreprises qui les rémunèrent moins que leurs collègues masculins.

Toutes les entreprises britanniques employant au moins 250 personnes doivent déclarer avant le 4 avril la différence entre le salaire de leurs employés masculins et féminins, mais les chiffres publiés jusqu'à présent fournissent de grandes leçons tant pour les entreprises que pour le gouvernement.

Les données , publiées par le Financial Times, sont les plus complètes jamais recueillies dans un pays. Ils ne révèlent pas seulement les employeurs les plus mauvais et les plus performants du Royaume-Uni dans les secteurs public et privé, mais aussi les principales explications de l'écart de rémunération entre hommes et femmes – et donc certains des moyens les plus efficaces de le combler. La conclusion la plus claire des données est que les femmes sont en très grande majorité susceptibles de travailler pour un employeur où, dans l'ensemble, les hommes sont mieux payés et que l'écart s'explique principalement par la présence d'hommes plus âgés que les femmes.

Les lecteurs peuvent également rechercher une entreprise pour comparer ses performances en termes d'égalité salariale (il y a quelques surprises) et classer les secteurs d'activité en fonction de l'ampleur de l'écart.