L'eau cancérigène dans la région du Danube

Près d'un million de personnes sont exposées à des niveaux excessivement élevés d'arsenic dans l'eau du robinet, révèle le Balkan Investigative Reporting Network

De quoi parle cette enquête ?

Les données et les preuves découvertes par le journaliste Milos Stanic pour le Balkan Investigative Reporting Network révèlent qu'environ 923 000 personnes sont exposées à l'eau cancérigène provenant des réseaux publics de Croatie orientale, du nord de la Serbie et du sud de la Hongrie. Le problème est particulièrement grave dans la province de Vojvodine en Serbie. Les données ont été recueillies au moyen de demandes d'accès à l'information et d'autres demandes adressées aux compagnies des eaux, aux bureaux de santé publique et aux autorités locales, et elles ont été complétées par des entrevues. L'histoire examine à la fois les responsabilités et les solutions possibles aux niveaux excessivement élevés d'arsenic dans l'eau du robinet dans la région.

Pourquoi nous l'aimons

Les données et le journalisme d'investigation peuvent vraiment faire une différence dans les pays où les niveaux de transparence et de responsabilité des autorités ne sont pas trop élevés. C'est particulièrement important lorsque la santé des personnes est en jeu. En outre, l'article est un bon exemple de combinaison de l'analyse des données et des rapports de terrain. Il se distingue également par son caractère transnational, tant au niveau de l'objet de l'enquête que des langues dans lesquelles l'histoire est publiée.

vendredi 23 mars 2018

Source/s:

OBC Transeuropa
share subcribe newsletter