L'antisémitisme en Autriche

Environ 10 % des citoyens autrichiens d’accord avec des déclarations ouvertement antisémites

En quoi consiste ce travail ?

Les instituts de recherche IFES et Demox ont mené une enquête sur la question de l'antisémitisme dans ce pays d'Europe centrale.

Selon l'analyse commandée par Wolfgang Sobotka, président du Conseil national autrichien, environ 10 % des citoyens autrichiens sont d'accord avec des déclarations ouvertement antisémites, qui sont fondées sur des croyances racistes ou qui remettent en question l'existence de l'Holocauste. Les chiffres relatifs à d'autres types d'antisémitisme, qualifiés d’”antisémitisme latent" (tels que ceux liés aux agissements politiques actuels d'Israël), sont beaucoup plus élevés, avec près de 30 % de la population s’y retrouvant. L'étude fournit des données comparatives car elle cible les citoyens arabophones et turcs en parallèle de la population générale. Enfin et surtout, l'analyse propose un éclairage sur l'évolution à long terme des opinions antisémites en Autriche.

Pourquoi nous l'aimons

En se concentrant sur différentes formes d'antisémitisme, l'IFES et Demox permettent de mieux comprendre la question de l'antisémitisme. Le site web du projet est bien structuré. Outre le rapport principal, les lecteurs peuvent découvrir une série de lectures contextuelles pour approfondir leur compréhension de l'antisémitisme.  

vendredi 22 mars 2019

Source/s:

VoxEurop
share subcribe newsletter