Je suis un (non-)croyant

Un nouveau rapport se penche sur la question de la laïcité en Espagne. L'analyse met en évidence l'évolution à long terme de la relation entre citoyens et religion.

En quoi consiste ce travail ?

Le média espagnol El Pais a publié les résultats de l'étude « Laïcité en chiffres, 2018 », publiée par la fondation espagnole Ferrer i Guàrdia.

Selon le rapport, 27 % des Espagnols sont aujourd’hui « athées, agnostiques ou non-croyants ». L'analyse met en lumière les différences générationnelles dans le rapport à la foi, les jeunes étant de moins en moins attachés aux croyances traditionnelles. Une autre évolution « dramatique » concerne le nombre de mariages civils par rapport aux mariages religieux. Si en 1992, 79,4 % des couples se sont mariés dans une église, moins de 30 ans plus tard ils ne sont plus que 19,8 %. Cela représente de fait un renversement proportionnel. El Pais a replacé les chiffres espagnols dans leur contexte : selon l'Enquête sociale européenne, la Pologne détient le pourcentage le plus élevé de croyants en Europe, suivie par la Lituanie, l'Italie et l'Irlande.

Pourquoi nous l'aimons

L'article dévoile de nouvelles données sur un sujet souvent abordé, celui de la sécularisation des sociétés contemporaines. Il s'articule autour d'un certain nombre de contenus infographiques simples et efficaces. L'analyse est concise mais complète car elle fait également référence au contexte européen et révèle comment les nations de l’UE ont des systèmes de valeurs et de croyances qui demeurent bien différentes.

mardi 16 avril 2019

Source/s:

VoxEurop
share subcribe newsletter