Indice de perception de la corruption 2018 de Transparency International

Transparency International a publié son dernier indice de perception de la corruption.

Transparency International (TI) a publié son dernier indice de perception de la corruption (IPC). L'indice est basé sur des données d'enquête et des évaluations d'experts et varie de 0 (très corrompu) à 100 pour chaque pays. En plus de fournir un classement mondial, le rapport se concentre sur 6 régions du monde.

Par rapport à d'autres parties du monde, l'Europe occidentale et l'UE s'en tirent bien. Au niveau national, le Danemark (88 points) se confirme comme "leader mondial", suivi par la Finlande, la Suède et la Suisse. La Bulgarie (42), la Grèce (45) et la Hongrie (46) se rapprochent. Budapest est particulièrement préoccupante (avec Malte) puisqu'elle a chuté de 8 points au cours des dernières années. De plus, TI place la Grèce, la République tchèque, l'Autriche et l'Italie sous surveillance pour les mois à venir.

D'un point de vue analytique, TI mentionne les "institutions européennes vulnérables", la montée des "dirigeants populistes" et l'absence de "protections des dénonciateurs" comme éléments critiques en Europe. Les recommandations clés comprennent : faire respecter l'État de droit, établir des protections pour les dénonciateurs, encourager le dialogue entre les organisations de la société civile et les gouvernements, améliorer la transparence législative et garantir la liberté de la presse.  

Pourquoi nous l'aimons

Le projet Web est stimulant : de puissants infographies décrivent les principaux résultats. Une carte thermique interactive donne un aperçu général. Les données de l'indice IPC peuvent être téléchargées facilement.