Élections de 2019 au Royaume-Uni : l'importance d’être sérieusement tactique

Cette semaine, près de trois ans et demi après le référendum européen, les électeurs britanniques sont appelés aux urnes pour renouveler le Parlement et, par conséquent, définir le destin de la saga Brexit. Le vote tactique pourrait bien faire la différence. 

De quoi s'agit-il ?

Dans The Guardian , Peter Kellner, spécialiste des sondages et ancien président de YouGov, explique que le 12 décembre, «les conservateurs sont sur la bonne voie pour obtenir une majorité générale au parlement », mais paradoxalement, « la plupart des électeurs soutiendront les partis qui veulent bloquer un Brexit précoce ». Pour transformer la majorité conservatrice pro-brexit en majorité restante, les travaillistes, les libéraux-démocrates, les verts, le SNP ou Plaid Cymru devraient voter tactiquement pour les candidats des uns et des autres, selon celui qui a le plus de chances de battre leur homologue conservateur. 

Pourquoi nous l'aimons 

Une carte infographique montre comment les électeurs anti-Brexit penchant pour l'un des autres partis mentionnés devraient, en moyenne, voter pour le SNP en Ecosse, le Labour dans le Nord de l’Angleterre, et un mélange de Lib-Dem et de Labour dans le Sud. Il est intéressant de noter que pour les sièges de Beaconsfield et du sud-ouest du Hertfordshire, dans la région de Londres, les électeurs qui ne veulent pas que le Royaume-Uni quitte l'UE selon les conditions de Johnson devront soutenir deux candidats indépendants. 

lundi 09 décembre 2019

Source/s:

VoxEurop
share subcribe newsletter