Dans les médias d'information, les opinions populistes font plus de différence que l’appartenance politique

Un nouveau sondage montre que "ceux qui ont des opinions populistes accordent moins de valeur et de confiance aux médias d'information, et qu'ils accordent également aux médias des notes moins élevées pour la couverture des questions importantes, telles que l'immigration, l'économie et la criminalité".

Une nouvelle enquête d'opinion publique du Pew Research Center menée au Danemark, en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas, en Espagne, en Suède et au Royaume-Uni montre que "ceux qui ont des opinions populistes accordent moins de valeur et de confiance aux médias d'information, et donnent également aux médias des notes plus faibles pour la couverture de questions importantes, telles que l'immigration, l'économie et la criminalité".

Les attitudes du public à l'égard des médias d'information divergent également selon les régions: la confiance du public est considérablement plus élevée dans les pays d'Europe du Nord que dans les pays du Sud, à l'exception du Royaume-Uni, où la confiance du public envers les médias est aussi faible que dans les pays d'Europe du Sud. 

Le sondage montre également les tendances et les modèles de consommation des médias à travers les pays en fonction de l'orientation politique de la population, y compris dans les médias sociaux.