L’UE donne une semaine à la France et huit autres pays pour présenter leurs plans anti-pollution

Neuf Etats membres risquent d'énormes amendes s'ils ne prennent pas de mesures relatives à la réduction des émissions qu'ils avaient promise de respecter.

Une vue de Skopje (Macédoine), régulièrement épinglée comme une des villes d'Europe avec la pire qualité de l'air.

Le 30 janvier, Karmenu Vella, le commissaire européen chargé de l'environnement, a fixé au 5 février la date limite pour l’élaboration de nouveaux projets visant à rendre la qualité de l'air dans leurs pays conforme aux normes de l'UE.

 

Vella a rencontré les ministres et les secrétaires d'Etat de l'Environnement de la République tchèque, France, Allemagne, Hongrie, Italie, Roumanie, Slovaquie, Espagne et du Royaume-Uni après que ces pays aient, à plusieurs reprises, échoué à se conformer aux règles de qualité de l'air de l'UE et aux limites d'émission qu’ils avaient acceptés.

 

Ces pays sont confrontés à des procédures d'infraction pour dépassement des limites de pollution atmosphérique fixées pour les années 2005 et 2010 pour, respectivement, le dioxyde d'azote (NO2) et les particules (PM10), réputées comme étant nocives pour la santé.

Sur les 28 Etats membres de l'UE, les normes de qualité de l'air ne sont pas respectées dans 23 pays. Pour 19 d'entre eux, « la Commission a mis en œuvre son outil juridique connu sous le nom de ‘procédure d'infraction’ pour tenter de les mobiliser à s’y soumettre », annonce l’*EUobserver*, ajoutant que les neuf pays invités à Bruxelles « ont atteint la dernière étape de la procédure avant que la Commission ne soit contrainte de renvoyer leurs affaires devant la Cour de justice de l'UE, qui pourrait finalement les sanctionner. »

 

La plupart des données disponibles sur la qualité de l'air en Europe sont recueillies par l'Agence européenne pour l'environnement (AEE) et sont accessibles sur son site web.

 

La carte de l'Indice de qualité de l'air, tenue par l'Agence européenne pour l'environnement (AEE), montre en temps réel la qualité de l'air dans 31 pays européens en collectant des données relatives aux quatre principaux polluants atmosphériques (particules, dioxyde d'azote, ozone et dioxyde de soufre) fournies par plus de 19 000 stations de mesure.

 

Ci-dessous la carte interactive, également créée par l'AEE, présente la qualité de l'air dans 26 pays européens dont les données, mises à jour quotidiennement, sont fournies par plus de 1 900 stations de surveillance. Elle affiche des données sur cinq principaux polluants atmosphériques : le dioxyde de carbone (CO2), les particules (PM2.5 et PM10), le dioxyde d'azote (NO2), l'ozone (O3) et le dioxyde de soufre (SO2) :

mardi 30 janvier 2018

Source/s:

VoxEurop

Traduction:

Lucie Mazurkiewicz | VoxEurop
share subcribe newsletter