Les dépenses de santé évaluées par l’OMS

Les pays dépensent davantage pour la santé, mais trop de frais restent encore à la charge du patient. 

Les pays dépensent davantage pour la santé, mais trop de frais restent encore à la charge du patient. Voici le constat dressé, début 2019, par l’Organisation mondiale de la santé dans un nouveau rapport .

« Cette augmentation rapide des dépenses mondiales de santé est particulièrement visible dans les pays à revenu faible ou intermédiaire où les dépenses de santé augmentent en moyenne de 6% par an, contre 4% dans les pays à revenu élevé », détaille l’institution.

Basé sur des données récentes (2016), ce rapport très complet dresse un panorama du financement des services de santé (avec un focus sur certaines maladies spécifiques) et de la prise en charge des dépenses que doivent engager les patients. Les résultats sont différenciés selon les niveaux de revenu des pays ou leur zone géographique, permettant alors d’isoler l’Europe.